Wednesday, 21 May 2014

Les gorilles reprennent leur parc! / Gorillas take back their park!

*English below* 
Nous sommes des résidentes et des résidents de la Petite-Patrie qui travaillons à la ré-appropriation collective du terrain situé au coin de rues Beaubien et Saint-Urbain en vue d'y restaurer un espace naturel urbain et d'y développer un parc public aménagé avec, par et pour la communauté du secteur Marconi-Alexandra. Nous sommes le comité du Parc des Gorilles.
Le 20 mai 2014, le Parc des Gorilles reprend vie. Photo : ADUQ (via Facebook)

Le 20 mai 2014, le comité du Parc des Gorilles tenait un événement anniversaire visant à commémorer l'anniversaire de la formation d'un groupe de résidents et de résidentes pour la ré-appropriation collective et le re-verdissement du terrain situé au coin des rues Beaubien et Saint-Urbain dans la Petite-Patrie. Pour l'occasion, le comité a eu le plaisir de s'associer à l'Association du design urbain du Québec (ADUQ) dans le cadre de son rendez-vous mensuel du 20 du mois.

À l'occasion d'un pique-nique urbain, nous avons souligné le succès de la mobilisation communautaire qui a réussi à obtenir le décret d'une réserve foncière aux fins de parc et l'engagement formel de l'arrondissement de créer un parc en co-gestion sur le terrain désormais connu sous le nom de « Parc des Gorilles ».


Parc aux Gorilles - Mai 2014 - ADUQ 20 du Mois from Kevin Gregoire on Vimeo.

Rappelons qu'il y a un an presque jour pour jour, le nouveau propriétaire de ce terrain ayant appartenu au Canadien Pacifique, le groupe Olymbec, procédait illégalement à l'abattage d'une cinquantaine d'arbres matures et à des travaux de terrassement sur le site qui devait, selon le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) du secteur bordant l'ancienne gare de triage Outremont, devenir un parc linéaire.

Alors que le nouveau propriétaire n'a pas attendu d'obtenir les permissions requises pour procéder à des travaux sur le site, nous travaillons depuis près d'un an pour que la ville rachète le terrain à Olymbec afin d'y entreprendre l'aménagement d'un parc.

Pendant quelques heures, nous avons occupé le terrain et l'avons animé avec de la musique et des activités communautaires afin d'y faire vivre l'expérience de convivialité et de rencontre à échelle humaine que nous souhaitons cultiver dans le futur Parc des Gorilles!

Cette activité avait une portée symbolique forte, car elle affirmait la vocation publique de cet espace urbain à re-bâtir.

Ce terrain rasé et terrassé sans permis par le Groupe Olymbec en 2013 fait l'objet d'une réserve foncière aux fins de parc. La réserve expire en mai 2015, ce qui nous laisse un an pour obtenir la cession du terrain afin d'y aménager un espace public et d'y faire repousser un îlot de nature urbaine. Photo : ADUQ (via Facebook).
Voir aussi : Les gorilles de La Petite-Patrie veulent retrouver leur parc, un article de Rémy Bourdillon publié par Gaïa Presse.

Gorilla Park: a dream for a green and lively urban landscape!
Residents of Petite-Patrie have been working tirelessly for the last year for the re-appropriation of a plot of land located at the corner of Beaubien and St-Urban streets. Our intention, to restore a natural urban space, to develop a public park managed by and with the participation of the community of Marconi-Alexandra. We are the Gorilla Park committee.
May 20, 2014, an event was held celebrating the formation of a group of dedicated residents known as the Gorilla Park Committee for the community re-appropriation and re-plantation of land situated on the corner of Beaubien and St-Urbain streets in La Petite-Patrie. On this occasion, the committee had the pleasure of collaborating with l'association du design du Quebec, "ADUQ" under the banner of their event, "20dumois."

A special picnic was organized to highlight the successful mobilization of the community, who obtained a decree from the borough of Rosemont La Petite-Patrie for a land reserve and a formal commitment to create a park in co-management with the community of the site known in future as, Gorilla Park, (Parc des Gorilles).

It was 12 months, almost to the day, that the Olymbec Group, the new owner of this property acquired from Canadian Pacific Railway, proceeded to illegally destroy fifty mature trees and excavate a site that was part of the "Plan de development urban economique et sociale", the PDUES for the sector which borders onto the C.P. Rail shunting yards. The land was slated to become a rail high line park.

Further, the new owner never obtained the permission required to proceed with development on this piece of land. For almost a year, we have worked to encourage the city to purchase the property from Olymbec so that we may embark upon the co-management of this future park. 

For a few hours, Gorilla park was occupied again. Animated by music, dance and various community activities, we met to share our experiences on how to cultivate the future of Gorilla Park.

No comments:

Post a Comment